Leaderboard

Fr | De
Aucun choix d'articles!     Panier  
Vous êtes ici: Traitements » IBD (Crohn, colite) » IBD et grossesse 20. Novembre 2017
Recherche
Gastroplattform
IBD et grossesse
Recherche avancée
Dépistage / diagnostic
Traitements
IBD (Crohn, colite)
Maladie de Crohn
Colite ulcéreuse
Complications
IBD et grossesse
Directives
Perfectionnement
Nouvelles
Recherche de documentation spécialisée
Congrès et sessions
Services et outils
Liens
Rect Top
  Écriture: écriture augmenter écriture diminuer

IBD et grossesse

Fertilité

Selon les données actuelles, la maladie de Crohn réduit la fertilité, en particulier dans le cas de poussées inflammatoires sévères. En présence d’une colite ulcéreuse, la baisse de la fertilité est considérable seulement si la maladie est sévère ou si elle intervient après proctocolectomie.

 

Influence contradictoire de la grossesse (SS) et de l’IBD

Grossesse / IBD
 

On ne peut expliquer si une grossesse influence ou non la fréquence des poussées d’une IBD. Selon des études la tendance serait plutôt à la diminution de la fréquence de ces poussées. L’activité de la maladie au contraire agit d’une façon évidente sur le résultat d’une grossesse : le risque d’avortement et de malformation n’est certes pas plus élevé, mais le risque d'accouchement prématuré est multiplié par 3,4. Le poids des enfants dont la mère est atteinte d’une IBD est fréquemment au dessous de la normale par rapport aux autres enfants.

 

 

 

Prise de médicaments durant la grossesse

Selon la FDA (Food and Drug Administration) les catégories suivantes sur la sécurité des médicaments sont à respecter au cours d’une grossesse :

  • A: les études contrôlées n’ont pas montré de risque élevé
  • B: les études sur les animaux n’ont pas montré de risque fœtal, mais il n’existe pas de données sur les humains ; ou : les études sur les animaux indiquent un risque alors que les études contrôlées sur les humains ne sont pas probantes
  • C: il n’existe pas d’étude contrôlée sur les humains mais les études sur les animaux ont mis en évidence des effets indésirables ; ou  : il n’existe aucune étude sur les humains ni sur les animaux
  • D: évidence de risque fœtal
  • X: anomalie fœtale constatée, le médicament est contrindiqué

 

Aminosalicylate

Catégorie B sauf l’olsalazine ; aucun effet tératogène, risque accru d’une naissance prématurée et d’un poids de naissance bas.

 

Budesonide

Catégorie B ; le risque semble minime, il peut se prescrire en guise de traitement alternatif.

 

Prednisone

Catégorie C ; un risque de palatoschizis a été mis en évidence dans une étude (non révélé dans une autre) ; ce traitement est cependant déconseillé.

 

Antibiotiques

Le métronidazol appartient à la catégorie B, le risque est minime, par contre les données sont limitées ; La quinolone appartient à la catégorie C, mais sans effet tératogène connu, risque faible. On recommande un traitement alternatif (ampicilline ou céphalosporine).

 

Azathioprine/6-mercaptopurine

Catégorie D ; risque aggravé de malformations et de naissance prématurée, le traitement est possible lorsque l’utilité surpasse le risque.

 

Méthotrexate

Catégorie X ; ce médicament est contrindiqué, il doit être administré 3 à 6 mois avant une grossesse programmée.

 

Infliximab

Catégorie B ; pas de risque aggravé de malformation, de naissance prématurée ou d’avortement, peut être prescrit au cours de la grossesse.

 

Adalimumab

Catégorie B ; pas d'indication de risque aggravé de malformation, de naissance prématurée ou d’avortement, peut être prescrit au cours de la grossesse.

 

Certolizumab

Catégorie B mais données insuffisantes, résultats concernant uniquement les études sur les animaux et les études de cas.

 

 
Mediscope
 
13.05.2010 - dde
 


Rect Bottom
Adserver Footer
 

Sky right 1