Leaderboard

Aucun choix d'articles!     Panier  
Vous êtes ici: Nouvelles 19. Septembre 2019
Recherche
Gastroplattform
Nouvelles
Recherche avancée
Dépistage / diagnostic
Traitements
Directives
Perfectionnement
Nouvelles
Recherche de documentation spécialisée
Congrès et sessions
Services et outils
Liens
Rect Top
  Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

 
Triple contre quadruple thérapie pour l’éradication de l’Helicobacter
 
L’Helicobacter pylori est devenu ces dernières années de plus en plus résistant aux antibiotiques. Les auteurs d’une étude randomisée ont comparé l’efficacité d’une quadruple thérapie avec le traitement depuis longtemps standard pour l’éradication de l’H. pylori.

440 patients infectés par l’H. pylori ont pris part dans plusieurs centres à l’étude randomisée. Ils ont reçu pour l’éradication, soit la combinaison standard, oméprazole, amoxicilline et clarithromycine durant 7 jours, soit la quadruple thérapie composée d’une capsule de trois antibiotiques (bismuth, métronidazole et tétracycline) et d’oméprazole durant 10 jours. L’objectif primaire était l’éradication de l’H. pylori, validée par deux tests négatifs mesurant l’urée-C13 dans l’air expirée au minimum 28 et 56 jours après la fin de la thérapie.

 

Chez 339 patients, l’analyse du protocole a montré une non-infériorité claire (p<0.0001) pour la quadruple thérapie, alors que l’analyse de l’intention-to-treat a présenté une supériorité statistiquement significative pour cette même méthode; les taux d’éradication étaient de 80% après la quadruple thérapie et de 55% après la triple (p<0.0001). Les effets indésirables des deux méthodes de traitement étaient très semblables. Des troubles gastro-intestinaux et nerveux centraux étaient les plus fréquents.

 

Conclusion des auteurs: suite à l’augmentation de la résistance à la clarithromycine, la quadruple thérapie devrait entrer en considération comme traitement de premier plan pour l’éradication de l’H. pylori. Elle est plus efficace que la triple thérapie et présente les mêmes effets indésirables.


Lancet 2011;377:905-913 - Malfertheiner P et al

01.04.2011 - dde


 
Rect Bottom
Adserver Footer
 

Sky right 1