Leaderboard

Aucun choix d'articles!     Panier  
Vous êtes ici: Nouvelles 19. Septembre 2019
Recherche
Gastroplattform
Nouvelles
Recherche avancée
Dépistage / diagnostic
Traitements
Directives
Perfectionnement
Nouvelles
Recherche de documentation spécialisée
Congrès et sessions
Services et outils
Liens
Rect Top
  Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

 
Opération laparoscopique comparée à l’ésoméprazole lors de reflux (GERD)
 
Les patients souffrant d’un GERD ont besoin d’un traitement pour contrôler à long terme leurs symptômes. Dans leur étude-LOTUS publiée dans le JAMA, Galmiche et ses collègues ont comparé le taux de réussite à long terme du traitement conservatif de l’ésoméprazole, un antiacide, avec celui de la chirurgie laparoscopique anti-reflux.

554 patients avec un GERD (Gastroesopheagal Reflux Disease) diagnostiqué et sensibles aux antiacides ont pris part dans 11 centres européens à l’étude randomisée LOTUS. Les participants recevaient chaque jour jusqu’à 40 mg d’ésoméprazole en fonction des besoins (adaptation individuelle du dosage autorisée), ou ont effectué une opération laparoscopique anti-reflux. L’objectif primaire de l’étude était le taux de rémission, respectivement le temps jusqu’à l’échec du traitement, défini comme la nécessité d’utiliser des antiacides pour le groupe de l’opération chirurgicale, ou comme un contrôle inadéquat des symptômes pour le groupe du médicament.

 

372 patients ont terminé l’étude avec un follow-up de 5 ans. Le taux de rémission après 5 ans était de 92% dans le groupe-ésoméprazole et de 85% dans celui de l’opération (p=0.048). Après comparaison des résultats en fonction des interruptions, les différences n’étaient statistiquement plus significatives. Certains symptômes étaient plus ou moins fréquents selon les groupes:

  • Brûlures d’estomac: 16% (ésoméprazole) versus 8% (opération)
  • Régurgitation: 13% versus 2%
  • Dysphagie: 5% versus 11%
  • Ballonnements: 28% versus 40%
  • Flatulences: 40% versus 57%

Aucune mort associée au traitement n’a eu lieu et le taux d’effets indésirables était quasi identique pour les deux groupes (24.1% sous ésoméprazole et 28.6% après opération).
 
Conclusion des auteurs: cette étude randomisée effectuée dans plusieurs centres démontre, qu’une rémission de 5 ans est possible grâce aux médicaments antiacides ou à l’opération laparoscopique anti-reflux pour la majorité des patients souffrant d’un GERD.


JAMA 2011;305:1969-1977 - Galmiche J-P et al

25.07.2011 - dde


 
Rect Bottom
Adserver Footer
 

Sky right 1