Leaderboard

Aucun choix d'articles!     Panier  
Vous êtes ici: Nouvelles 19. Septembre 2019
Recherche
Gastroplattform
Nouvelles
Recherche avancée
Dépistage / diagnostic
Traitements
Directives
Perfectionnement
Nouvelles
Recherche de documentation spécialisée
Congrès et sessions
Services et outils
Liens
Rect Top
  Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

 
IBD-Thérapie pour les femmes enceintes et les enfants
 
Des chercheurs européens et américains ont publié ensemble dans le American Journal of Gastroenterology un article portant sur les directives thérapeutiques de la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse (IBD, Inflammatory Bowel Disease) durant la grossesse et chez les enfants, avec comme sujet principal le traitement par biologiques. Les recommandations principales sont résumées dans cet article.

Fertilité

La fertilité chez les femmes avec un IBD n’est d’une manière générale pas réduite, même si le risque de complications durant la grossesse est augmenté, surtout si la maladie est active. Dans le cas d’une anastomose iléo-anale, la fertilité est réduite par rapport à la population saine.

 

Thérapie

Uma Mahadevan, première auteur de la publication, conclue: ‘‘Ceci est valable pour les deux groupes – femmes enceintes et enfants : les patients avec une maladie non traitée présentent un risque plus élevé que ceux sous médicaments.’’

 

Conception/grossesse
  • La thérapie avec des inhibiteurs des TNF durant la grossesse (avant tout durant les deux premiers tiers de la grossesse) et durant la conception chez l’homme et la femme permet de réduire les risques.
  • L’azathioprine et l’aminosalicylate réduisent également les risques.
  • L’infliximab et le certolizumab sont sûrs durant la période d’allaitement, alors que des preuves manquent encore dans ce cas pour l’adalimumab.
  • La sécurité du natalizumab durant la grossesse n’a pas encore été prouvée.
Enfants
  • L’infliximab chez les enfants affectés de la maladie de Crohn est un bon traitement pour l’induction et le maintient d’une rémission, ainsi que pour la prise en charge de manifestations extra-intestinales. Il est préférable d’administrer régulièrement l’infliximab, plutôt qu’épisodiquement.
  • L’adalimumab est efficace chez les enfants présentant une maladie active ainsi que pour maintenir l’état de rémission, même si l’infliximab n’apporte plus d’effets; toutefois, les données à ce sujet sont rares.

 

Vaccination des enfants

  • La vaccination des enfants, sous la forme de biologiques appliqués aux seins de la mère, peut être effectuée durant les 6 premiers mois d’après le schéma prévu, sauf s’il s’agit de substances vivantes (par exemple la vaccination des rotavirus).
  • Les vaccins constitués de substances inactives peuvent être administrés aux enfants malades du IBD, même s’ils sont immuno-déficients.

Am J Gastroenterol 2010, online Publikation 14 Dezember - Mahadevan U et al

02.02.2011 - dde


 
Rect Bottom
Adserver Footer
 

Sky right 1