Leaderboard

Aucun choix d'articles!     Panier  
Vous êtes ici: Nouvelles 19. Septembre 2019
Recherche
Gastroplattform
Nouvelles
Recherche avancée
Dépistage / diagnostic
Traitements
Directives
Perfectionnement
Nouvelles
Recherche de documentation spécialisée
Congrès et sessions
Services et outils
Liens
Rect Top
  Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

 
Hépatite C: le bocéprévir améliore la réponse virologique
 
La combinaison peginterféron et ribavirine est la thérapie standard de l’infection chronique avec le virus de l’hépatite C (HCV). Pourtant, la réponse est de moins de 50% pour le génotype 1. Les auteurs d’une étude randomisée ont cherché à savoir si la réponse peut être augmentée grâce au bocéprévir, un inhibiteur de la protéase.

938 personnes blanches et 159 noires infectées par l’HCV de génotype 1 et pas encore traitées ont pris part à cette étude. Toutes ont tout d’abord reçu durant 4 semaines du peginterféron alfa-2b et du ribavirine. Ensuite, elles ont bénéficié d’une des possibilités suivantes:

  • Un traitement avec peginterféron-ribavirine plus placebo durant 44 semaines (groupe 1)
  • Un traitement avec bocéprévir plus peginterféron-ribavirine durant 24 semaines, ainsi qu’un traitement avec placebo plus peginterféron-ribavirine durant les semaines 8 à 24 pour les patients avec un ARN-HCV positif (groupe 2)
  • Ou un traitement avec bocéprévir plus peginterféron-ribavirine durant 44 semaines (groupe 3).

L’objectif primaire était une réponse virologique continue.
 
Chez les patients blancs, la réponse virologique continue était de 40% dans le groupe 1, 67% dans le 2 et 68% dans le 3 (p<0.001 pour les deux en comparaison au groupe 1). Chez les personnes noires, la réponse était plus faible : 23% pour le groupe 1, 42% pour le 2 (p=0.04) et 53% pour le 3 (p=0.004). Une anémie a nécessité pour 13% du groupe de contrôle et pour 21% des groupes du bocéprévir une réduction de la dose, voir une interruption du traitement dans 1%, respectivement 2% des cas.

 

Conclusion des auteurs: l’administration de bocéprévir conjointe au traitement standard peginterféron-ribavirine chez les personnes infectées par le génotype 1 du HCV a permis une amélioration significative de la réponse virologique continue.


N Engl J Med 2011;364:1195-1206 - Poordad F et al

05.04.2011 - dde


 
Rect Bottom
Adserver Footer
 

Sky right 1