Leaderboard

Aucun choix d'articles!     Panier  
Vous êtes ici: Nouvelles 19. Septembre 2019
Recherche
Gastroplattform
Nouvelles
Recherche avancée
Dépistage / diagnostic
Traitements
Directives
Perfectionnement
Nouvelles
Recherche de documentation spécialisée
Congrès et sessions
Services et outils
Liens
Rect Top
  Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

 
Hépatite C: Durée du traitement réduite grâce à la triple combinaison à base de télaprévir
 
Les inhibiteurs de la protéase peuvent améliorer le traitement de l'hépatite C chronique. Grâce à la nouvelle triple combinaison, environ les deux tiers des patients ont vu une réponse virologique constante - et cela avec un génotype HCV-1 en général difficile à traiter. En Suisse, l'inhibiteur de la protéase du HCV, le télaprévir, sera disponible fin 2011.

540 patients sans traitement préalable ont bénéficié durant 12 semaines de la nouvelle triple combinaison, peginterféron (189 µg une fois par semaine) plus ribavirine (en fonction du poids 1000-1200 mg par jour) plus télaprévir (750 mg toutes les 8 heures). Ensuite, la double thérapie avec peginterféron plus ribavirine a pris le relai. Lors de la 20ème semaine, tous les patients ayant présenté une réponse virologique lors des 4ème et 12ème semaines ont été traités au hasard au total durant 24 ou 48 semaines, alors que les patients n'ayant pas présenté une réponse virologique ont d'office été soignés durant 48 semaines. Le but de l'étude était de démontrer que le traitement plus court n'est pas moins efficace. L'objectif était de déterminer le taux de réponse virologique constante (sustained virologic response = SVR). A été considérée comme SVR l'absence des gènes du virus dans le sang 6 mois après le traitement, supposant alors aussi une guérison de la maladie.

 

Des 540 patients, 352 (65%) ont présenté une réponse virologique précoce aux semaines 4 et 12, alors qu'un SVR a été observé chez 72%. Avec le traitement de 24 semaines, 92% ont eu un SVR, alors que ce taux était de 88% pour celui de 48 semaines. Ces résultats ont prouvé que l'efficacité du traitement court n'est pas inférieure au long, le but de l'étude ayant donc été atteint. Les deux effets secondaires les plus fréquents ont été des éruptions cutanées (37%, dont 5% graves) et des cas d'anémie (39%, dont 6% graves), menant à l'interruption de l'étude dans 18% des cas.

 

Conclusion des auteurs: chez les patients du HCV sans traitement préalable ayant présenté une réponse virologique précoce, un traitement de 24 semaines avec la nouvelle triple combinaison (télaprévir seulement dans les 12 premières semaines) n'était pas moins efficace que celui de 48 semaines. Environ un tiers des patients a ensuite présenté une réponse virologique constante.


N Engl J Med 2011;365:1014-1024 - Sherman KE et al.

28.09.2011 - gem


 
Rect Bottom
Adserver Footer
 

Sky right 1